N°29 Avril 2015



N°29 Avril 2015



A savoir  La fin du championnat PNM            

                                                                                                                                            


Le championnat PRE NATIONALE est bientôt fini et sortira vainqueur Hérouville.

Cette équipe n’aura connu qu’une seule défaite 3-2 contre saint-lô. Nous la félicitons pour avoir battu toutes les équipes du championnat. Concernant le CVB, si l’équipe 1 terminera normalement second, la dernière journée devra livrer son ultime verdict. En effet, si la CVB2 gagne contre « l’ogre » VCH, elle conservera la troisième place. En revanche si elle perd, son classement dépendra du résultat de Saint-Lô.

Malgré tout, nous sommes fiers d’avoir placé nos deux équipes dans le top 4 du championnat PNM.

Enfin, si le VCH décidait de ne pas allez au Tournoi de Qualification Championnat National, le CVB saisira ses chances de représenter les couleurs de la Basse-Normandie et espérer conserver au moins une deuxième équipe masculine en Nationale 3 dans ce territoire.

En effet, VCH va probablement monter en Nationale 2 et Hainneville redescendre. RDV après le TQCN !!!

 


En avant Les Vacances scolaires

                           

                                                                                                                                            


 

Comme d’habitude pendant les vacances scolaires, le club ouvre ses créneaux pour tout le monde. Venez jouer en « mode libre mixe » les mardis et jeudis soir des deux semaines, de 19h à 22h au gymnase de la Haie Vigné.

 

 


Coup de projecteur Un cadre blessé : le Président

 

                                                                                                                                           

 

 

Manque de concentration, la tête à autre chose, fatigue de répéter les mêmes choses ?

Autant de raisons probables qui ont prévalues à cet accident « bête » et méchant !

Le 3 mars dernier, fin d’entrainement des « Régionales garçon », petit match de 30 minutes avant de rejoindre les vestiaires…

Un ballon non rangé, reste à 3 mètres sur le côté arrière du terrain…
Je le vois et ne bouge pas, ne dit rien ! Ce n’est pas du tout mon habitude, depuis 45 ans que je pratique ce sport…
Et pourtant, ce « petit rien » devient une sale conséquence…Ne l’ayant pas retiré du sol, ou ne l’ayant pas fait faire disparaitre, je pars en arrière défendre un ballon de jeu détourné et je « marche » sur ce ballon non rangé…

Le tarif est lourd : triple fractures malléoles tibia péroné, deux broches, une plaque et 8 vis…7 semaines d’immobilisation, 3 mois au moins de rééducation, une année à reprendre mes activités doucement, courir au moins ? Rejouer…peut-être !?

J’enrage par-dessus tout d’abord avant de prendre mon mal en patience…C’est bête hein ?

Mais il y a une morale de cette mauvaise aventure :

Ne lâchez rien, jamais sur ces deux principes en volley :

Rien qui traine au sol et arrêtez le jeu lorsque qu’une balle traine

Retenez-vous et ne franchissez jamais cette ligne de séparation sous le filet

Deux consignes maintes fois répétées mais que je n’aurais (pour une fois ?) non appliquée…

A part ça, nous pratiquons le plus beau sport collectif du monde, n’est-ce pas ?
A bientôt dans les gymnases

Christophe





Le CVB en deuil - Il nous a quittés           

                                                                                                                                            

 

Il a fait partie du Club depuis sa création en 1992, jusqu’au début de années 2000 (date ou sa maladie l’a sorti des terrains). Il était avec son frère Olivier (le 1er salarié du club à l’époque), l’un des cadres de l’équipe première, un incontournable de la régionale 1. Il avait développé la même maladie dégénérative que son père « JEEP » et son frère en souffre aujourd’hui. Ce terrible destin lui aura enlevé un avenir plein de vie.

Le CVB a une pensée pour sa courageuse maman Josette qui connaît une tragédie injuste.

Il nous a quittés samedi 28 mars, il avait 43 ans, s’appelait Guillaume CHOLET et nous pensons très fort à lui et sa famille.


                                                                                     










                                                  


Comments